comparateur-3eme-pilier

Comparateur 3ème pilier 2022

En 2 minutes seulement 3ème pilier A ou B Banque ou Assurance Payez moins d'impôts 6'883 .- déductibles  Comparez maintenant Recevez vos offres gratuitement Sans engagement

Je suis


Demandez et recevez votre comparatif et votre guide 3ème pilier en 2 minutes seulement!

Je suis

+ de 40 partenaires

Recevez votre comparatif et votre guide 3ème pilier en 2 minutes seulement!

Le système de retraite suisse repose sur un principe de trois piliers. Le 1er pilier est fondé sur un système par répartition dans lequel les personnes actives cotisent au profit des personnes qui en ont besoin ( retraités et invalides). Le 2ème pilier (LPP) est établi selon un système par capitalisation dans une caisse de pension, salarié et employeur le constitue ensemble au profit du salarié. Le 3ème pilier constitue un système de prévoyance individuel qui a pour objectif de permettre aux retraités de maintenir leur niveau de vie à la retraite. L’âge ordinaire de la retraite est fixé actuellement à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes.

L’intérêt suscité autour du 3e pilier est généralement lié à l’un des cas suivants :

 

On a tous une raison commune de mettre en place un 3e pilier. Il s’agit de préparer la retraite et c’est d’ailleurs dans cet objectif qu’il a été créé, la déduction fiscale étant là pour encourager la mise en place de cette épargne. Le 3e pilier prend un place prépondérante ces dernières années notamment par la situation démographique que nous connaissons tous liée à l’augmentation de l’espérance de vie et des problématiques pour le financement des rentes vieillesses ( retraite ). 

Avez-vous déjà estimé les rentes du 1er et 2ème pilier ? 

Notre spécialiste indépendant vous renseigne et analyse votre prévoyance sans engagement

Le montant annuel déductible de vos revenus en 2022 varie selon votre situation professionnelle : 

  • 6 883 .-  Si vous êtes salarié et affilié à une caisse de pension ( 2ème pilier) 
  • 34 416 .- si vous êtes indépendant, mais dans la limite de 20% au maximum de votre revenu net d’exploitation ( et sans affiliation au 2ème pilier )

Vous pouvez commencer à épargner à votre rythme sur un 3ème pilier dès l’âge de 18 ans. De cette façon, il est simultanément possible de constituer un capital pour votre prévoyance vieillesse dès l’entrée dans la vie active en diminuant vos impôts.

Pensez à le mettre en place rapidement car pour chaque année civile sans 3ème pilierl’avantage fiscal de celui-ci est perdu. Vous ne pouvez pas racheter des années de cotisations sur votre prévoyance individuelle par la suite. 

D’une façon générale, le 3ème pilier est un placement à prévoir à long terme.  Une situation professionnelle stable est donc à privilégier pour pérenniser celui-ci.

Deux types de 3ème pilier existent avec d’une part le 3ème pilier (3a) et le 3ème pilier (3b), respectivement dénommés prévoyance lié (3A) et prévoyance libre (3B), pour lesquels il existe de nombreuses différences, notamment en ce qui concerne les points suivants : 

  • Montant déductible des impôts
  • Durée de placement
  • Choix des bénéficiaires à l’échéance du contrat ou en cas de décès de la personne assurée
  • Conditions de souscription
  • Conditions de retrait
  • Imposition pendant la durée du contrat et lors du retrait

En choisissant de souscrire au 3ème pilier A (3a), vous bénéficierez d’avantages fiscaux en déduisant celui-ci de votre revenu imposable dans tous les cantons.Le montant de ces déductions est établi en fonction de votre situation professionnelle et varie si vous êtes salarié ou indépendant.

Une personne salariée et affiliée à une caisse de pension LPP ( 2ème pilier ) peut déduire en 2022 jusqu’à 6883.- de son revenu imposable avec un pilier 3a.

Un indépendant qui a choisi de ne pas s’affilier à un 2ème pilier pourra déduire jusqu’à un montant de 34’416.- mais au maximum 20% de son revenu net d’exploitation.

Deux possibilités : 

  • 3ème pilier en banque
  • 3ème pilier en assurance
 

Que ce soit avec le 3ème pilier a bancaire ou le 3ème pilier a en assurance, votre choix vers l’une ou l’autre de ces options doit se faire en fonction de votre besoin, de vos possibilités d’épargne et de vos objectifs en tenant compte des spécificités du compte pilier 3a.

Vous devez aussi prendre en considération un critère important qui est l’horizon de votre placement, car avec une visibilité à moyen ou long terme le rendement du 3ème pilier sera très différent selon le support en banque ou en assurance.

  • Un capital constitué plus important
  • De meilleurs rendements
  • Déductions fiscales multipliées par le nombre d’années de contrat
 
Un objectif à long terme est généralement plus favorable, c’est pourquoi il sera préférable de mettre une somme régulière à un rythme régulier et sur une période longue si possible. Cela prend encore plus de sens si vous souscrivez votre 3ème pilier en assurance.
En fonction du support sur un 3ème pilier a ou b ; l’accès à l’épargne peut être soumis à certaines conditions de retrait.
 
Cet effort d’épargne sera encore mieux récompensé , si vous avez pris le temps de lui donner un axe prédéfini en déterminant une stratégie de placement en fonction de vos objectifs et après l’analyse de votre système de prévoyance.

Pendant votre période d’activité professionnelle, si vous êtes salarié vous cotisez alors au 1er pilier et au 2ème pilier (dès que votre salaire atteint le seuil minimal d’entrée de 21’510.- par an auprès d’un même employeur).

Vous pouvez commencer à épargner à votre rythme sur un 3ème pilier pour vous constituer un capital et diminuer votre impôt sur le revenu chaque année.

Pour chaque année civile sans 3ème pilier, l’avantage fiscal de celui-ci est perdu, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas racheter des années de cotisations auprès de l’institution dans laquelle se trouve votre 3ème pilier par la suite.

D’une façon générale, plus le 3ème pilier est prévu sur du long terme, plus le placement a le temps de travailler.

Le capital épargné au fil des cotisations est par conséquent plus important et le bénéfice des déductions fiscales sur vos revenus également.

Pour autant, cela ne signifie pas que vous devez mettre le maximum déductible sur votre 3ème pilier sans aucune réflexion car en fonction du support : 3ème pilier a ou b ; l’accès à l’épargne peut être soumis à certaines conditions de retrait.

Le souhait de la confédération est d’encourager les contribuables à épargner pour leurs vieux jours en préparant eux même une partie de leur prévoyance.

Cet effort d’épargne sera encore mieux récompensé si vous avez pris le temps de lui donner un axe prédéfini en déterminant une stratégie de placement en fonction vos objectifs.

Un service premium

En 1 minute
1 comparatif
1 partenaire

Les 3 piliers suisse : explications !

Le système de retraite suisse repose sur un principe de trois piliers. Le 1er pilier est fondé sur un système par répartition dans lequel les personnes actives cotisent au profit des personnes qui en ont besoin ( retraités et invalides). Le 2ème pilier (LPP) est établi selon un système par capitalisation dans une caisse de pension, salarié et employeur le constitue ensemble au profit du salarié. Le 3ème pilier constitue un système de prévoyance individuel qui a pour objectif de permettre aux retraités de maintenir leur niveau de vie à la retraite. L’âge ordinaire de la retraite est fixé actuellement à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes.

Pourquoi souscrire à un 3ème pilier ?

L’intérêt suscité autour du 3e pilier est généralement lié à l’un des cas suivants :

 

On a tous une raison commune de mettre en place un 3e pilier. Il s’agit de préparer la retraite et c’est d’ailleurs dans cet objectif qu’il a été créé, la déduction fiscale étant là pour encourager la mise en place de cette épargne. Le 3e pilier prend un place prépondérante ces dernières années notamment par la situation démographique que nous connaissons tous liée à l’augmentation de l’espérance de vie et des problématiques pour le financement des rentes vieillesses ( retraite ). 

Avez-vous déjà estimé les rentes du 1er et 2ème pilier ? 

Notre spécialiste indépendant vous renseigne et analyse votre prévoyance sans engagement

Quel est le montant maximum déductible du 3ème pilier a en 2022 ?

Le montant annuel déductible de vos revenus en 2022 varie selon votre situation professionnelle : 

  • 6 883 .-  Si vous êtes salarié et affilié à une caisse de pension ( 2ème pilier) 
  • 34 416 .- si vous êtes indépendant, mais dans la limite de 20% au maximum de votre revenu net d’exploitation ( et sans affiliation au 2ème pilier )
 

Qui peut souscrire au 3ème pilier  ?

 

Vous pouvez commencer à épargner à votre rythme sur un 3ème pilier dès l’âge de 18 ans. De cette façon, il est simultanément possible de constituer un capital pour votre prévoyance vieillesse dès l’entrée dans la vie active en diminuant vos impôts.

Pensez à le mettre en place rapidement car pour chaque année civile sans 3ème pilierl’avantage fiscal de celui-ci est perdu. Vous ne pouvez pas racheter des années de cotisations sur votre prévoyance individuelle par la suite. 

D’une façon générale, le 3ème pilier est un placement à prévoir à long terme.  Une situation professionnelle stable est donc à privilégier pour pérenniser celui-ci.

 

Comment choisir entre le 3ème pilier a ou b ?

 Deux types de 3ème pilier existent avec d’une part le 3ème pilier (3a) et le 3ème pilier (3b), respectivement dénommés prévoyance lié (3A) et prévoyance libre (3B), pour lesquels il existe de nombreuses différences, notamment en ce qui concerne les points suivants : 
  • Montant déductible des impôts
  • Durée de placement
  • Choix des bénéficiaires à l’échéance du contrat ou en cas de décès de la personne assurée
  • Conditions de souscription
  • Conditions de retrait
  • Imposition pendant la durée du contrat et lors du retrait

En choisissant de souscrire au 3ème pilier A (3a), vous bénéficierez d’avantages fiscaux en déduisant celui-ci de votre revenu imposable dans tous les cantons.Le montant de ces déductions est établi en fonction de votre situation professionnelle et varie si vous êtes salarié ou indépendant.

Une personne salariée et affiliée à une caisse de pension LPP ( 2ème pilier ) peut déduire en 2022 jusqu’à 6883.- de son revenu imposable avec un pilier 3a.

Un indépendant qui a choisi de ne pas s’affilier à un 2ème pilier pourra déduire jusqu’à un montant de 34’416.- mais au maximum 20% de son revenu net d’exploitation.

 

Comment ouvrir un compte pilier 3a en 2022 ?

 

Deux possibilités : 

  • 3ème pilier en banque
  • 3ème pilier en assurance
 

Que ce soit avec le 3ème pilier a bancaire ou le 3ème pilier a en assurance, votre choix vers l’une ou l’autre de ces options doit se faire en fonction de votre besoin, de vos possibilités d’épargne et de vos objectifs en tenant compte des spécificités du compte pilier 3a.

Vous devez aussi prendre en considération un critère important qui est l’horizon de votre placement, car avec une visibilité à moyen ou long terme le rendement du 3ème pilier sera très différent selon le support en banque ou en assurance.

 

Les avantages d’un horizon de placement à long terme

 

  • Un capital constitué plus important
  • De meilleurs rendements
  • Déductions fiscales multipliées par le nombre d’années de contrat
 
Un objectif à long terme est généralement plus favorable, c’est pourquoi il sera préférable de mettre une somme régulière à un rythme régulier et sur une période longue si possible. Cela prend encore plus de sens si vous souscrivez votre 3ème pilier en assurance.
En fonction du support sur un 3ème pilier a ou b ; l’accès à l’épargne peut être soumis à certaines conditions de retrait.
 
Cet effort d’épargne sera encore mieux récompensé , si vous avez pris le temps de lui donner un axe prédéfini en déterminant une stratégie de placement en fonction de vos objectifs et après l’analyse de votre système de prévoyance.
 

Avantage fiscal : La déduction du 3ème pilier

 
 Pendant votre période d’activité professionnelle, si vous êtes salarié vous cotisez alors au 1er pilier et au 2ème pilier (dès que votre salaire atteint le seuil minimal d’entrée de 21’510.- par an auprès d’un même employeur).

Vous pouvez commencer à épargner à votre rythme sur un 3ème pilier pour vous constituer un capital et diminuer votre impôt sur le revenu chaque année.

Pour chaque année civile sans 3ème pilier, l’avantage fiscal de celui-ci est perdu, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas racheter des années de cotisations auprès de l’institution dans laquelle se trouve votre 3ème pilier par la suite.

D’une façon générale, plus le 3ème pilier est prévu sur du long terme, plus le placement a le temps de travailler.

Le capital épargné au fil des cotisations est par conséquent plus important et le bénéfice des déductions fiscales sur vos revenus également.

Pour autant, cela ne signifie pas que vous devez mettre le maximum déductible sur votre 3ème pilier sans aucune réflexion car en fonction du support : 3ème pilier a ou b ; l’accès à l’épargne peut être soumis à certaines conditions de retrait.

Le souhait de la confédération est d’encourager les contribuables à épargner pour leurs vieux jours en préparant eux même une partie de leur prévoyance.

Cet effort d’épargne sera encore mieux récompensé si vous avez pris le temps de lui donner un axe prédéfini en déterminant une stratégie de placement en fonction vos objectifs.

Optimisez votre prévoyance

Votre comparatif 3e pilier

Personnalisé gratuit et sans engagement

Qui sommes-nous ?

Une plateforme qui a pour but de vous transmettre votre comparatif d’offres 3ème pilier de façon personnalisée.

Ce comparatif vous sera délivré par mail ou selon votre choix lors d’un entretien conseil.

Pour vous garantir un service optimal veuillez remplir l’un de nos formulaires avec le maximum de précisions.

Vous recevrez ensuite trois offres comparatives.

Fonctionnement

Votre 3ème pilier en seulement 3 étapes

0
Comparatifs
0
clients
0 %
Satisfaits

Je suis

Recevez votre comparatif et votre guide 3ème pilier en 2 minutes seulement!